Haguenau : la ville endeuillée après la mort de deux militaires au Mali

Le sergent Yvonne Huynh, âgée de 33 ans, engagée depuis 14 ans, est désormais la première femme de l'armée française tuée au Sahel. Le brigadier Loïc Risser, âgé de 24 ans, était militaire depuis quatre ans. Tous deux sont décédés samedi 2 janvier au Mali, dans le cadre de l'opération Barkhane. Leur disparition porte à 51 ans le nombre de soldats français tués au Sahel depuis 2013. Un hommage officiel bientôt rendu À Haguenau (Bas-Rhin), le deuxième régiment de hussards - dont faisaient partie les deux victimes - est endeuillé. "C'est un jour que l'on appréhende toujours en tant que soldat, car le mot sacrifice prend tout son sens," souffle le colonel Maurice Robert de Saint-Victor, chef de corps du régiment. Une émotion partagée par les habitants. Certains déposent des fleurs devant la caserne. À la mairie, les drapeaux sont en berne. Un hommage officiel sera prochainement rendu à ces militaires morts au combat.