Des hackers publient les informations confidentielles de milliers de salariés pour faire chanter leur employeur

Les hackers ne reculent décidément devant rien. Des pirates informatiques ont créé un site contenant les informations personnelles de tous les clients et employés d’un groupe hôtelier de luxe situé aux États-Unis dont ils ont piraté les serveurs, rapporte le site Numerama, vendredi dernier.

Le groupe de hackers connu sous le nom de ALPHV/Blackcat a récemment annoncé sur son site Web qu'il avait piraté un groupe hôtelier implanté dans l'ouest des États-Unis. ALPHV a par la suite crée un site Web répertoriant les noms et informations personnelles des 1.500 employés du groupe et de plus de 2.500 de ses clients.

En haut de la page se trouvent deux boutons "Check yourself", soit "vérifiez-vous" en français, donnant accès aux données personnelles des victimes au simple moyen de leur nom et leur prénom.

Si les clients de l’hôtel n’ont pas trop à s'inquiéter, puisque seule leur date de passage est mentionnée, les 1.500 employés du groupe n'ont pas cette chance. Leur numéro de téléphone, adresse mail et numéro de Sécurité sociale sont dévoilés. A noter que les pirates ont prévenu les salariés par mail que leurs données personnelles étaient en ligne sur un site.

Selon Numerama, les hackers auraient pour but de faire paniquer leurs victimes afin que ces derniers fassent pression sur leur employeur pour qu'il paye une rançon aux pirates en l'échange du retrait des données personnelles publiées.

Brett Callow, analyste en cybersécurité pour le compte de la société Emsisoft et cité par Numerama, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Cour des comptes veut raboter les aides au CPF, devez-vous miser sur le krach des cryptos ? Le flash éco du jour
Covid-19 : près de 20 millions de morts évités en 2021 grâce aux vaccin
Union européenne : l'Ukraine et la Moldavie obtiennent le statut de candidat
Convoqués à Washington, les raffineurs sans solution miracle face à l'envolée des prix à la pompe
Un logiciel espion italien aurait servi à pirater des smartphones, selon Google

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles