Un hacker de 22 ans, spécialisé dans le piratage de PME, arrêté et mis en examen

© THOMAS SAMSON / AFP

C'est une "belle affaire" résolue par la brigade de lutte contre la cybercriminalité de Paris. Elle vient en effet de procéder à l’arrestation d’un jeune hacker qui proposait ses services pour pirater des PME (petites et moyennes entreprises). Une enquête est ouverte depuis avril par la justice, notamment pour extorsion en bande organisée et association de malfaiteurs.

Des compétences rares

Face à ces accusations, le jeune homme de 22 ans a été mis en examen. Il sévissait depuis janvier 2019 et il proposait en fait ses services sur des forums internationaux de hackers. Des compétences que les groupes de cybercriminels qui se les offraient n’avaient pas, c’est-à-dire fournir des logiciels malveillants, du type rançongiciels.

>>Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Cet étudiant en école d’ingénieur donnait des codes, hackés, pour déployer ces logiciels dans les systèmes informatiques des PME qu’il visait. 150 d’entre elles, françaises, mais pas seulement, en ont été victimes.

Entre 1.000 et 1.500 euros la semaine

Et ce business était très lucratif puisque le jeune hacker se faisait rémunérer entre 1.000 et 1.500 euros la semaine de travail. Il était déjà connu des services de police pour des faits similaires. Pour l'arrêter, il a fallu la surveillance minutieuse d’une dizaine d’enquêteurs pour mettre la main sur lui.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles