Un hack permet de contourner la fin de support de Windows 7

Le 14 janvier 2020, ce sera la fin officielle de Windows 7. A partir de cette date, Microsoft ne fournira plus aucune mise à jour de sécurité aux utilisateurs grand public. Ces systèmes devront donc être mis au rebut... ou migrés vers Windows 10. Mais les utilisateurs du forum Digital Life ont peut-être trouvé une troisième voie. Certains d’entre eux ont trouvé un moyen pour recevoir les mises à jour de sécurité de Windows 7 Extended Security Updates, un service payant, réservé aux entreprises, qui permet d’allonger le support jusqu’en 2023.

En effet, ces hackers ont développé un logiciel baptisé « BypassESU » qui contourne le test d’éligibilité. Basé sur une clé de licence, celui-ci est réalisé avant l’installation du patch. Cette méthode a été expérimentée avec succès avec la mise à jour KB4528069. Celle-ci a été diffusée par Microsoft pour permettre aux administrateurs de justement tester le support ESU.

Image

Reste à savoir si ce hack fonctionnera également en février 2020, lorsque le service ESU démarrera vraiment. Ayant pris connaissance de ce contournement, la firme de Redmond pourrait renforcer le test d’éligibilité. Mais les membres de Digital Life semblent confiants. Ils pensent que Microsoft ne changera pas son système de vérification, en tous les cas pas pour 2020. Si c’est le cas, l’éditeur pourrait être confronté à un manque à gagner non négligeable. Le service ESU coûte 25 ou 50 dollars par poste...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi