Habitat indigne : un rapport préconise une simplification des procédures

franceinfo

Un rapport parlementaire sur la résorption de l'habitat indigne en France préconise une simplification des procédures pour être plus efficace dans la lutte contre ce fléau, presque un an après le drame de la rue d’Aubagne à Marseille.

Son auteur, le député LREM du Val-d’Oise, Guillaume Vuilletet, l'a remis au Premier ministre mardi 8 octobre. "L'urgence c’est d'identifier les territoires où l'on doit agir", affirme-t-il sur franceinfo. Il évoque une fourchette large allant de "400 000 à 800 000 le nombre de logements qui sont soit indignes, soit insalubres, soit dégradés" en France.

Une police unique du logement

"Il faut déjà commencer par faire une cure d’amaigrissement", affirme-t-il. "Il y a 13 polices différentes, 13 outils législatifs pour pouvoir orienter l’action publique. Même les agents publics ne s’y retrouvent pas et hésitent à engager les procédures qui vont avec".

Je propose de tout réduire à une seule police qui conservera les conditions de vie, l’habitabilité de logements

Guillaume Vuilletet

à franceinfo

Le député propose une police unique pour les logements insalubres, une procédure rattachée "à une seule autorité" vers laquelle les agents publics vont pouvoir se tourner.

Pour l’instant, il y a un éparpillement des responsabilités : "On a le préfet, on a l’Agence régionale de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi