Les Haïtiens en colère contre leur Premier ministre, l'insécurité et la hausse du coup de la vie

Des milliers de personnes dans la capitale haïtienne ont manifester à nouveau ce mercredi pour demander des rues plus sûres, des produits plus abordables et la démission du Premier ministre Ariel Henry.

D'autres manifestations ont paralysé plusieurs villes côtières des régions du nord et du sud d'Haïti, notamment Port-de-Paix, Petit-Goave et Jérémie. La police a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser la foule. Le Premier ministre a appelé au calme et exhorté la population à ne pas céder aux manipulations politiques.