Haïti: la police libère un terminal pétrolier contrôlé par des gangs depuis septembre

AFP - VALERIE BAERISWYL

En Haïti, la police est parvenue jeudi à reprendre le contrôle du terminal pétrolier de Varreux, bloqué par les gangs depuis le mois de septembre. Les combats auront duré deux jours. Le blocage du terminal avait aggravé la crise dans laquelle le pays est plongé.

Selon les sources du journal haïtien Le Nouvelliste, c’est l’Unité temporaire anti-gang qui a mené l’opération pour libérer le terminal de Varreux, dans le quartier Cité Soleil de la capitale Port-au-Prince – une opération commencée ce mercredi. Dans une courte vidéo de deux minutes 26 secondes, postée sur la page Facebook de la police nationale, on peut voir le déploiement des agents d’unités spécialisées de la PNH, des véhicules blindés ainsi que des engins lourds dégageant l’accès au terminal de Varreux, précise notre correspondante à Port-au-Prince, Marie André Bélange.

C’est un soulagement pour la population haïtienne, en proie depuis plus d’un mois à une pénurie d’essence qui a provoqué une augmentation brutale du prix à la pompe. Son blocage avait forcé de nombreux commerces, entreprises et hôpitaux à fermer, compliquant la distribution de pétrole, de médicaments et d’eau dans un pays déjà en grande partie bloqué par les gangs, alors qu’une épidémie de choléra est en cours. Quelque 70% produits pétroliers consommés en Haïti sont entreposés au terminal de Varreux.

Le G9 de Barbecue

(et avec agences)


Lire la suite sur RFI