Publicité

En Haïti, des gangs armés attaquent des bâtiments culturels et éducatifs

Alors que la formation du conseil de transition politique en Haïti n'a toujours pas été finalisée, des gangs armés ont attaqué mercredi la Bibliothèque nationale située à Port-au-Prince, deux jours après le pillage de deux universités.

Des gangs armés ont pris d'assaut mercredi 3 avril la Bibliothèque nationale d'Haïti, située dans la capitale Port-au-Prince, a fait savoir à l'AFP son directeur, une nouvelle illustration de la spirale de violences dans ce pays des Caraïbes.

"On m’a rapporté que les malfrats sont en train d’emporter les meubles de l’institution. Ils ont également saccagé le générateur du bâtiment. J’ai alerté la police pour une intervention rapide", a déclaré Dangelo Néard. "Nous avons des documents rares, vieux de plus de 200 ans, ayant une importance patrimoniale qui risquent d’être incendiés ou dégradés par les bandits", a ajouté le directeur de la bibliothèque.

Après quelques jours de calme relatif, les gangs ont repris lundi leurs assauts dans plusieurs quartiers de la capitale. La semaine dernière, ils avaient attaqué et pillé deux universités situées elles aussi dans la capitale.

"L'Unesco condamne fermement les actes de vandalisme enregistrés à l'École nationale des arts (Enarts) et l'incendie criminel de l'École normale supérieure (ENS) et dans d'autres institutions éducatives et culturelles d'Haïti", a déclaré mercredi l'Unesco (l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture) dans un communiqué.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
En Haïti, plus de 53 000 personnes ont fui la capitale Port-au-Prince en mars
Haïti : 243 personnes évacuées vers la Martinique, dont une majorité de Français
Les Nations unies alertent sur une situation "cataclysmique" à Haïti