Haïti: un Français enlevé par un gang à Port-au-Prince

En Haïti, le quotidien continue d’être marqué par la criminalité des gangs. Un Français a été enlevé vendredi dans la capitale. Ces crimes sont tristement devenus le risque auquel les près de trois millions d’habitants de Port-au-Prince sont exposés.

Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

Très peu d’éléments ont été rendus publics sur l’enlèvement de ce citoyen français à Port-au-Prince. La police haïtienne a indiqué que le rapt a eu lieu vendredi dans le quartier de Debussy, une zone résidentielle dans l’ouest de la ville.

Comme à chaque crime du genre, les autorités et proches restent discrets sur les enquêtes et éventuelles négociations car il s’agit de ne pas mettre en danger la victime. Certains cas font la Une comme dernièrement, les rapts de plusieurs médecins. Face à la séquestration d’une de leurs pédiatres, un des principaux hôpitaux de Port-au-Prince avait fermé ses portes.

Si les Haïtiens sont les premières et principales victimes des enlèvements, des ressortissants étrangers sont également ciblés par les gangs. Depuis maintenant trois semaines, huit jeunes citoyens turcs sont otages de la puissante bande criminelle 400 Mawozo.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles