Haïti: douze personnes dont huit citoyens turcs enlevés par un gang

L’insécurité continue de marquer la vie quotidienne en Haïti. On est encore sans nouvelle des douze personnes qui se trouvaient à bord d’un bus, détourné dimanche par un gang à proximité de Port-au-Prince. Huit citoyens turcs font partie des passagers.

Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

Le bus était parti dimanche matin à 9h de Santo Domingo et aurait dû arriver dans la capitale haïtienne en fin de journée. Mais peu de temps après son passage à la frontière, le véhicule a été détourné dans cette large zone, contrôlée depuis des années par le gang des 400 Mawozo, et personne n’a de nouvelles de ses douze occupants. Côté passagers, il y avait donc huit citoyens turcs, deux citoyens haïtiens à quoi il faut ajouter le chauffeur dominicain et l’hôtesse haïtienne.

Les ressortissants turcs sont âgés de 20 à 26 ans et ils venaient en Haïti dans le cadre d’une association de promotion de l’éducation et d’enseignement religieux (Ashape). Cette association haïtienne dont ils sont membres, travaille depuis 2019 dans le pays et fournit des cours de langues et d'enseignement religieux musulman, selon les informations disponibles sur le site internet de l'organisation.

Ce rapt que l’on présume crapuleux, même si aucune demande de rançon n’aurait encore été formulée, vient s’ajouter à la longue liste de cas commis dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince depuis le début du mai.

En avril dernier, la bande armée des 400 Mawozo avait séquestré dix personnes sont deux religieux catholiques français. À l'automne, un groupe de 17 missionnaires nord-américains et des membres de leurs familles, dont cinq enfants, âgés de 8 mois à 15 ans, avait été gardés en otage par ce même gang pendant plusieurs semaines.

Depuis plus d'un an, Haïti est en proie à une recrudescence des enlèvements, commis par des gangs dont l'emprise territoriale s'est drastiquement accrue à travers le pays et principalement sur la capitale.

►À lire aussi : Haïti: un diplomate dominicain enlevé par un gang armé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles