Haïti : deux religieux français enlevés

Dimanche 11 avril, dans la matinée, à Port-au-Prince (Haïti), un groupe de dix personnes part à une célébration quand leur véhicule est arrêté. Parmi eux, cinq prêtres, trois laïques haïtiens et deux religieux français, le père Michel Briand (67 ans) et la soeur Agnès Bordeau (80 ans), sont kidnappés à la Croix-des-Bouquets par un gang armé. Un homme se revendiquant d’un gang armé très actif de Port-au-Prince a appelé la communauté du prêtre français pour réclamer une rançon. "Il m’a dit que ces deux personnes étaient entre ses mains. Et que je dois payer une rançon d'un million de dollars sinon ils vont tourner cela en barbecue", explique le père Jean-Marie Rosemond Joseph, membre de la Société des prêtres de Saint-Jacques. Le parquet annonce l’ouverture d’une enquête Le père Michel Briand connaît Haïti par cœur. Il y est installé depuis 30 ans. La soeur Agnès Bordeau y avait posé ses valises en 2018. Ce procès d’enlèvement contre rançon est fréquent à Port-au-Prince alors que le pays est enfoncé dans une crise politique. Après avoir pris connaissance de ce kidnapping, en France, le parquet a annoncé l’ouverture d’une enquête. Que cela soit Michel Briand ou Agnès Bordeau, les deux religieux français ont beaucoup oeuvré à Haïti pour venir en aide à une population qui souffre d’une grave pauvreté.