Haïti: la colère contre le Premier ministre gagne les Gonaïves

« Trop tard, et trop peu, des tentatives de solutions de saupoudrage ne passeront plus. » La colère a gagné les rues des Gonaïves, en Haïti. Des milliers de personnes ont marché vendredi 2 septembre pour dénoncer la cherté de la vie ou encore l'insécurité. Elles appellent également au départ d’Ariel Henry, le Premier ministre. À la tête du cortège, l’ancien sénateur de l’Artibonite, Youry Latortue.

Avec notre correspondant aux Gonaïves, Ronel Paul

En sueur, l’ancien sénateur Youry Latortue est escorté par une foule de manifestants munis de branches d’arbre et en colère contre le Premier ministre Ariel Henry. Essoufflé, il lance ces quelques mots : « Nous le disons, tant qu’Ariel Henry reste au pouvoir, on n’abandonnera pas, tant que le prix du carburant ne baissera pas, on n’abandonnera pas, tant que le dollar américain continuera de grimper, on restera dans la rue. Le mouvement populaire ne donne peut-être pas de résultats du jour au lendemain, mais le peuple gagne toujours à la fin. »

► À lire aussi : Haïti: la flambée du dollar provoque une inflation explosive


Lire la suite sur RFI