Haïti: des affrontements entre gangs à Port-au-Prince ont fait au moins 89 morts en une semaine

Une voiture de police dans une rue de Port-au-Prince, à Haïti (Illustration) - VALERIE BAERISWYL / AFP
Une voiture de police dans une rue de Port-au-Prince, à Haïti (Illustration) - VALERIE BAERISWYL / AFP

Au moins 89 personnes sont mortes dans des affrontements entre gangs qui paralysent depuis une semaine une partie de la capitale haïtienne Port-au-Prince, a annoncé ce mercredi le Réseau national de défense des droits humains, une organisation non gouvernementale.

"Au moins 89 personnes ont été assassinées et 16 autres sont portées disparues", a indiqué le Réseau national de défense des droits humains dans un communiqué, précisant que le bilan partiel des violences inclut "74 blessés par balle ou à l'arme blanche".

La police n'intervient pas

Depuis jeudi, les rafales d'armes automatiques crépitent à longueur de journée à Cité Soleil, commune la plus défavorisée et la plus densément peuplée de l'aire métropolitaine: deux factions de gangs s'y affrontent sans que la police, en manque d'hommes et d'équipements, n'intervienne.

Le long des corridors des bidonvilles qui s'y sont formés au fil des quatre dernières décennies, des milliers de familles n'ont d'autre choix que de se terrer chez elles, sans pouvoir se ravitailler en eau et nourriture.

Certains habitants sont victimes de balles perdues à l'intérieur même de leurs modestes logements, faits de simples tôles, mais les ambulances ne sont pas autorisées à circuler librement dans la zone pour venir en aide aux blessés.

"Nous appelons tous les belligérants à permettre le passage des secours vers Brooklyn (nom du quartier de Cité Soleil où se concentrent les violences) et à épargner les civils", a exhorté mercredi Mumuza Muhindo, chef de mission de Médecins sans Frontières.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles