Publicité

Haïti: à Pétion-Ville, l'activité reprend doucement malgré les craintes et l'insécurité

Le futur conseil présidentiel haïtien, qui prendra le relais du Premier ministre démissionnaire Ariel Henry, a publié mercredi soir son premier communiqué. Il s'y engage à restaurer « l'ordre public et démocratique » en nommant, « dès son installation », un ou une Première ministre avec qui un gouvernement d'union nationale sera formé. Pendant ce temps, malgré la peur des habitants à Port-au-Prince, la situation sécuritaire s'améliore peu à peu. À Pétion-Ville, les activités reprennent progressivement.

Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Marie André Bélange

Dans l’une des rues de Pétion-Ville, en Haïti, des marchands de vêtements, de fruits, de nourriture s’alignent sur le trottoir alors que des conducteurs de taxis motos essayent de se frayer un chemin au milieu des véhicules et des habituels embouteillages. Mais la peur et l'inquiétude sont toujours visibles sur le visage des passants.

Devant les banques, les habitants font la queue car depuis les assauts répétés des bandits armés au centre-ville de Port-au-Prince, la majorité d'entre elles qui fonctionnent encore se trouve à Pétion-Ville. Des rabatteurs qui invitent à prendre le bus, des marchands qui offrent des boissons dans les transports : tout y était ce mardi. La commune de Pétion-Ville reste assez vivante, contrairement à Port-au-Prince où les activités peinent encore à reprendre normalement.

« J'ai l'impression que le pays est en guerre »


Lire la suite sur RFI