Hôtellerie-restauration : une hausse de 5% sur le Smic pour rendre le secteur attractif

·1 min de lecture

Jeudi, les organisations patronales de l’hôtellerie-restauration ont proposé une nouvelle grille des salaires assurant au moins 5% de revalorisation sur le Smic. Une étape des négociations, soumise encore, à la signature des syndicats de salariés. Pour Thierry Grégoire, président de la branche des saisonniers de l’UMIH, principale organisation du secteur, sur le reste de la grille cela se traduit par "une augmentation moyenne de 16 %". "On a une responsabilité pour l'attractivité de nos métiers car nous avons perdu un certain nombre de salariés", ajoute le représentant de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH), invité au micro d'Europe 1 ce dimanche.

"Le Covid a accéléré l'érosion"

Actuellement, 30% de postes ne sont pas pourvus dans l'hôtellerie et la restauration. Et au total, près de 237.000 salariés ont quitté la profession durant la pandémie de Covid-19. Mais le responsable de l'organisation patronale nuance: "Le Covid n'a fait qu'accélérer l'érosion car on avait déjà, depuis dix ans, 100.000 emplois non pourvus." La revalorisation salariale, serait-elle alors LA solution pour endiguer la crise dans la secteur ? "Il était important de revaloriser la grille des salaires des minima conventionnels. (...) Mais il y a aussi les conditions de travail. C'est sur ce deuxième volet que l'on s'engage à travailler dès l'année prochaine." 

Des annulations liées au durcissement des règles sanitaires

Avec notamment, une amélioration du travail de nuit, des coupure...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles