Hôtellerie : Google condamné à un million d’euros d’amende pour un classement trompeur

Google a encore été épinglé pour ses pratiques. En France, le géant américain est mis en cause par une enquête de la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF). Son classement des hôtels français est jugé trompeur, car les étoiles affichées par le moteur de recherche ne reflétaient pas le classement officiel, le seul habilité à délivrer des étoiles à des établissements. Google a corrigé ses pratiques "Cette pratique était particulièrement dommageable pour les consommateurs, trompés sur le niveau de prestation auquel ils pouvaient s’attendre. Il en résultait également un préjudice pour les hôteliers, dont les établissements étaient présentés à tort comme moins bien classés que dans le classement officiel d’Atout France", indique la DGCCRF dans un communiqué. L’enquête a débuté en 2019. Plus de 7 500 établissements et leurs classements ont été analysés. Le dossier a été transmis au parquet de Paris. Google va payer une amende de plus d’un million d’euros. Les hôteliers applaudissent. Google a corrigé ses pratiques après le début de l’enquête. La plateforme utilise le classement officiel depuis septembre 2019.