Un hôtel chinois avec un enclos d’ours polaires crée le scandale

·1 min de lecture

L'établissement propose une offre hors du commun, qui est loin de faire l'unanimité. Un hôtel chinois, qui a ouvert ses portes le 12 mars, est dans le collimateur des défenseurs des animaux car il exhibe des ours polaires pour le seul plaisir de ses clients.

L’établissement situé à Harbin (nord-est), la capitale d’une province frontalière avec la Sibérie russe, ressemble à un immense igloo surmonté de neige artificielle. Les larges fenêtres en verre des chambres permettent aux clients d’avoir une vue panoramique sur les ours installés dans le patio central, surmonté d’une verrière et dans lequel sont installés bassins, rochers et stalactites factices.

Une vidéo montre les grands mammifères, considérés comme une espèce menacée, photographiés par de nombreux visiteurs sous une forte lumière artificielle. "La place des ours polaires est dans l’Arctique, pas dans des zoos ou des aquariums en verre et certainement pas dans des hôtels", a réagi Jason Baker, le vice-président pour l’Asie de l’association de défense des animaux Peta, basée aux États-Unis.

Il dénonce un établissement "qui profite de la détresse des animaux", alors que le territoire naturel des ours blancs sauvages s’étend généralement sur plusieurs milliers de kilomètres.

Sur les réseaux sociaux chinois aussi, la plupart des internautes se disaient, dès le 11 mars, mal à l’aise face à cet hôtel ouvert dans le "Parc polaire de Harbin", un parc d’attractions de la ville. "Les lacunes de la loi chinoise en matière de protection (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le bitcoin dépasse pour la première fois la barre des 60.000 dollars
Un couple doit rembourser 91.000 euros alors qu’il est victime de malfaçons dans sa maison
Vaccin : une seule dose suffit pour ceux qui ont déjà eu le Covid-19
7 raisons de craindre un bond de l'inflation selon un professeur d’économie de Princeton
L’UE va poursuivre le Royaume-Uni pour avoir violé l’accord de Brexit