Hôpitaux : quelles sont les revendications des soignants en grève ?

franceinfo
Mardi, les employés des hôpitaux sont appelés à manifester. Franceinfo vous décrit les raisons de leur colère.

Ils veulent témoigner du "profond malaise" qui touche les hôpitaux. Mardi 11 juin, alors que le Sénat doit adopter le projet de loi Santé de la ministre Agnès Buzyn, les syndicats CGT, FO, Sud et CFE-CGC appellent à "une journée de mobilisation et de grève nationale". Sur fond de crise dans les urgences, ils veulent exprimer leurs "revendications d'effectifs et budgétaires supplémentaires pour faire face à l'activité croissante". "Tous nos secteurs d'activités sont touchés", précise un communiqué (PDF). Que réclament-ils ? Franceinfo fait le point.

De meilleures conditions de travail

Dans leur communiqué, les syndicats mettent en avant "la pénibilité [des] métiers". "Nous sommes tous à bout, physiquement et psychologiquement. Nous sommes confrontés à des pathologies différentes. Des problèmes de sommeil, de stress, des maux de dos." précise un infirmier de nuit dans les colonnes du Parisien. Le collectif Inter-Urgences abonde, soulignant "la fatigue et l'épuisement des agents qui, après 12 heures de travail, ne seront pas en capacité d'effectuer leur travail avec le degré de concentration qu'exige la prise en charge d'êtres humains". Les soignants réclament une reconnaissance de ces conditions de travail difficiles à travers, notamment, "un départ anticipé à la retraite".

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi