Hôpitaux : « Le Mexique paye mieux ces soignants que la France », affirme Jordan Bardella (RN)

La France craint une éventuelle deuxième vague de coronavirus. "S’il doit y avoir une seconde vague et notamment à la rentrée, avons-nous les quantités suffisantes de masques, de tests, de médicaments ? Il y a beaucoup de médecins durant cette épidémie qui ont tiré la sonnette d’alarme. C’est vrai que le modèle économique défendu par Emmanuel Macron a accompagné les délocalisations de nos filières de médicaments", explique Jordan Bardella, député européen et vice-président du Rassemblement national, invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 26 juin. "Cette crise a été la faillite de l’État" "Nous avons confiné parce que les urgences étaient saturées", remarque Jordan Bardella, en ajoutant : "Ces dix dernières années on a fait 12 milliards d’euros d’économies sur l’hôpital. Sur la seule année 2018 on a supprimé 4 500 lits dans les hôpitaux. Tout cela a des conséquences dramatiques". "Nos soignants sont aujourd’hui les plus mal payés de l’OCDE. En proportion par rapport au salaire moyen, le Mexique paye mieux ces soignants que la France", précise le porte-parole du Rassemblement national. "La réponse économique que le gouvernement a mis en œuvre est dérisoire par rapport à la centaine de milliards d’euros que l’Allemagne a mis sur la table pour soutenir ses TPE/PME. Cette crise a été la faillite de l’État. On a manqué de tout : de tests, de masques, de médicaments", relate Jordan Bardella. La convention citoyenne pour le climat propose de passer la vitesse sur les autoroutes de 130 km/h à 110. "Je trouve cela délirant. Cette commission est de la communication. L’écologie est probablement une cause très noble, mais entre le débat sur la fin du monde et le débat sur la fin du mois, je pense que les Français ont d’autres priorités que les chefs d’entreprises", conclut Jordan Bardella.