Hôpitaux : Macron promet que des "décisions fortes" seront annoncées mercredi

Emmanuel Macron a annoncé jeudi à Epernay (Marne) que des "décisions fortes" pour les hôpitaux seraient présentées mercredi par l'exécutif pour répondre à la colère du personnel hospitalier. "Nous devons investir et assumer d'investir plus fortement que nous avions envisagé de le faire", a souligné le chef de l'Etat, alors que des milliers de médecins, aides-soignants, infirmiers, doyens et étudiants ont manifesté jeudi en France pour réclamer davantage de moyens et d'effectifs.

Ce "plan d'urgence" sera "conséquent" et "s'engagera jusqu'à la fin du quinquennat", a-t-il ajouté, précisant qu'Edouard Philippe en donnerait mercredi "le montant, l'ampleur, les modalités techniques et le calendrier". "J'ai entendu la colère et l'indignation" du personnel soignant "face à des conditions de travail parfois impossibles", a souligné Emmanuel Macron. "Cette situation, elle n'a pas commencé il y a un mois, 6 mois ou un an. Nous en héritons et elle est le résultat d'années et d'années de mise sous tension qui ont fait peser sur l'hôpital l'essentiel de l'effort de maîtrise de dépenses de santé", a ajouté le chef de l'Etat.

Macron annonce des mesures "très structurantes"

"Ce qui a été annoncé l'année dernière est déjà une vraie révolution du système de santé", a-t-il assuré, rappelant notamment la décision de "rouvrir le numerus clausus" concernant les étudiants en médecine, ou celle de "ré-augmenter les tarifs hospitaliers". "Mais je crois que personne n'avait vu à ce point l'accélération...


Lire la suite sur LeJDD