Hôpitaux et Ehpad : six milliards d'euros pour augmenter les personnels soignants, "ce n'est qu'un premier geste", "le compte n'y est pas", estime SUD Santé

franceinfo

"Ce n'est qu'un premier geste", "le compte n'y est pas", a réagi jeudi 25 juin sur franceinfo Olivier Youinou, infirmier-anesthésiste et co-secrétaire de SUD Santé à l'AP-HP, sur l'enveloppe de six milliards d'euros proposée par le ministre de la Santé pour revaloriser les salaires des personnels soignants non médecins dans les hôpitaux et Ehpad publics alors qu'un peu plus tôt sur franceinfo Laurent Berger estimait que c'était "un bon point de départ". Les médecins font l'objet d'une négociation à part.

"Ce n'est pas suffisant pour répondre aux trois préalables posés par les hospitaliers" : "revalorisation des salaires de 300 euros", "arrêt de la fermeture de lits" et "embauches", a-t-il expliqué. Olivier Youinou a dénoncé "un problème de méthode". Pour lui, le "Ségur de la santé" est "une vaste fumisterie" donc il va retourner manifester mardi prochain.

franceinfo : Est-ce que le compte y est ?

Olivier Youinou : Non, le compte n'y est pas. C'est le problème de la méthode : Olivier Véran vient avec ce qu'il a réussi à obtenir et qui a été arbitré par le gouvernement. Et il faut qu'on trouve les solutions à nos revendications dans ce qu'il a obtenu. Ce n'est pas comme ça que fonctionne la négociation. Il faut qu'il revoie le Ségur de la santé qui est une vaste fumisterie. On sait pas trop ce qui s'y passe. On avance petit pas à petit pas et les arbitrages se (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi