Les hôpitaux africains face au problème de l'accès à l'oxygène médical

·1 min de lecture

A peine 3% de la population africaine est entièrement vaccinée contre le Covid-19. L’accès au vaccin est une vraie problématique sur le continent. Mais la pandémie met en relief un autre défi majeur pour un nombre important de pays africains : l’accès à l’oxygène médical. Sur les 70 pays qui encourent des risques de pénuries d’oxygène dans le monde, 25 se trouvent en Afrique.

Ce sujet brûlant était l’objet d’une conférence organisée jeudi par l’agence de santé mondiale UNITAID. Tous les intervenants s’accordent à dire qu’il est urgent de trouver des solutions spécifiques à ce problème.

La médecin sud-africaine Zolelwa Sifumba a été sévèrement confrontée au manque d’oxygène médical au printemps 2020 dans son hôpital rural. Mais elle l'a aussi vécu personnellement. « Moi, défenseure de la santé mondiale, je n'avais aucune idée de comment me procurer de l’oxygène. Quand tu es soignant, c’est à toi de décider qui aura de l’oxygène, qui n’en aura pas ? Et parmi ceux qui en ont, certains meurent, car ils n'en ont pas assez…. C’est vraiment traumatisant. Malade du Covid, j’ai dû à mon tour trouver de l’oxygène et je ne pouvais aller à l'hôpital parce que je n'avais pas confiance. »

Pénuries, accès inéquitable de l'oxygène selon les infrastructures, coûts excessifs… La liste des difficultés est longue. Pour le docteur Raji Tajudeen, responsable chez Africa CDC, une agence de santé publique de l'Union africaine, la solution doit venir du continent. « Si on veut garantir la sécurité en oxygène du continent, nous ne pouvons pas dépendre des importations extérieures. Nous avons besoin de nous coordonner au niveau régional afin de répartir correctement les ressources et de ne pas disperser nos efforts. »

En juin dernier, l'OMS et ses partenaires ont signé un accord avec deux grands fournisseurs d'oxygène mondiaux, Air Liquide et Linde, pour approvisionner les pays où les besoins sont les plus importants.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles