Hôpital public : début d'une grève illimitée aux urgences du CHU de Rouen

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Louis Frédéric
    Indianiste français

"Lundi matin, le taux de grévistes est de 100%, les agents grévistes sont assignés et donc travaillent, cela concerne une cinquantaine d'agents", a déclaré à l'AFP Frédéric Louis, secrétaire de la section CFDT du CHU de Rouen.

Le personnel des urgences du CHU de Rouen a entamé lundi une grève illimitée pour protester contre la dégradation de ses conditions de travail et le manque de moyens humains et matériels, a-t-on appris de sources concordantes. La direction de l'établissement a évalué le taux de grévistes à "24%, selon les règles de la fonction publique". Le préavis a été déposé par la CFDT, la CGT, Sud et FO. "Lundi matin, le taux de grévistes est de 100%, les agents grévistes sont assignés et donc travaillent, cela concerne une cinquantaine d'agents", a déclaré à l'AFP Frédéric Louis, secrétaire de la section CFDT du CHU de Rouen.

38 grévistes sur 158 selon le CHU

"On a 38 grévistes recensés sur 158 agents dans le service. C'est assez important. Il y a une mobilisation des agents qui n'est pas négligeable et à prendre au sérieux", a indiqué à l'AFP Bertrand Cazelles, directeur général adjoint du CHU, rappelant que le plan blanc a été déclenché il y a quinze jours dans l'établissement. La différence avec les chiffres fournis par la direction s'explique par le fait que cette dernière comptabilise l'ensemble du personnel, y compris non soignant, selon M. Louis.

"Il faut que l'Agence régionale de santé prenne conscience des difficultés de l'hôpital public. Hormis du recrutement, il n'y a pas grand-chose à faire", a estimé le syndicaliste. Selon Frédéric Louis, une cinquantaine de lits sont fermés sur l'ensemble du CHU, en raison des difficultés de recrutement et une quarantaine de postes d'infir...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Covid : les soignants "démoralisés" vis-à-vis des malades non-vaccinés

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles