Hôpital : jeudi noir pour les blouses blanches?

C'est une union sacrée inédite entre les petites mains et les pontes de l'hôpital. Jeudi, plus de 14 organisations, collectifs et syndicats (dont la CGT et la CFDT) appellent à une journée de grève dans toute la France et à une manifestation à Paris. Lancé il y a huit mois par des infirmiers et des aides-soignants du collectif Inter-Urgences, le mouvement a gagné tout l'hôpital, jusqu'aux doyens des facs de médecine. Mercredi par exemple, 70 directeurs médicaux de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) ont dit redouter un "point de rupture irréversible" dans une tribune publiée par Le Monde.

Lire aussi - Grève des blouses blanches jeudi : "Comment prendre soin des autres sans prendre soin de soi?"

Les grévistes réclament des moyens supplémentaires et plaident pour une modification du projet de budget de la Sécu. Alors qu'un vaste plan hôpital va être rendu public par le gouvernement mercredi prochain, la démonstration de force sera-t-elle réussie?

Des consultations et des opérations non urgentes déprogrammées

Un grand rassemblement est prévu à Paris à partir de 12h devant la maternité Port-Royal. Le cortège doit ensuite s'élancer en direction "du Sénat, de l'Assemblée nationale et de Matignon", selon les organisateurs.

Contrairement aux précédentes mobilisations, le ministère de la Santé n'est plus l'objectif visé. Signe que l'enjeu a changé de niveau. 

Lire aussi - Hôpital : la guerre secrète d'Agnès Buzyn

Assignés, médecins et infirmiers grévistes seront toutefois tenu...


Lire la suite sur LeJDD