Vous hésitez à vous faire vacciner contre le Covid-19 ? Voici nos réponses aux questions que vous vous posez

Alors que tous les Français de plus de 18 ans sont désormais éligibles à la vaccination contre le Covid-19, petit tour des questions que se posent ceux qui hésiteraient à "sauter le pas".

Depuis lundi 31 mai 2021, tous les Français de plus de 18 ans sont désormais éligibles à la vaccination. L'occasion - inespérée il y a un an - de se débarrasser du Covid-19 ou, tout du moins, de faire du SARS-CoV-2 un virus bénin ne circulant que faiblement... à condition qu'au moins 70% de la population ait reçu deux doses de vaccin. Mais à l'heure de prendre son rendez-vous pour se faire vacciner, sans opposition de principe irrationnelle et malgré les plus de deux milliards de doses administrées dans le monde, des doutes légitimes peuvent encore persister, c'est humain. Voici les réponses aux questions les plus courantes que peuvent se poser les “vaccino-hésitants” à l'heure de choisir son créneau.

1) Les vaccins n'ont-ils pas été développés trop rapidement pour garantir leur sécurité ?

En principe, la mise au point d'un vaccin prend plusieurs années. Cette fois, il a fallu moins d'un an entre la découverte d'un nouvel agent pathogène, le coronavirus SARS-CoV-2, et le développement des premiers vaccins, du jamais vu. Pourtant, aussi surprenant que cela puisse paraître, la sécurité comme l'efficacité ont été testées dans les règles de l'art des essais cliniques. C'est-à-dire en trois phases successives : la première observant la toxicité de l'injection sur un petit nombre de patients, la deuxième évaluant la réponse immunologique d'un autre groupe de patients, la troisième testant à grande échelle l'efficacité du vaccin chez plus de 30.000 personnes pour Moderna avec les Instituts nationaux de la santé américains et plus de 40.000 personnes pour le laboratoire Pfizer. Sur cet aspect clinique, la différence avec le processus classique est d'avoir fait se chevaucher les différentes étapes. Au lieu d'attendre les résultats finaux de chaque phase avant d'organiser la suivante, les protocoles et le recrutement des trois phases ont été lancés en même temps.

Par ailleurs, des résultats statistiquement significatifs en phase 3 ont pu être obtenu très rapidement parce que [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi