Hérimoncourt se mobilise contre la fin probable du site historique de Peugeot

1 / 2

Hérimoncourt se mobilise contre la fin probable du site historique de Peugeot

Près de 350 manifestants ont protesté ce lundi à Hérimoncourt (Doubs) contre la probable fermeture d'un site de PSA. Dans la commune, ce berceau de la saga Peugeot il y a plus de deux siècles, compte 204 salariés et doit fermer au profit du site de Vesoul (Haute-Saône).

Le groupe PSA va-t-il pouvoir quitter sans coup férir le berceau industriel et familial de la famille Peugeot? Par certain. En réaction à l'annonce de la fermeture du site de recyclage de pièces détachées d'Hérimoncourt (Haute-Saône) la semaine dernière, un cortège de 350 manifestants s'est rendu ce lundi de l'usine à la mairie.

Les salariés du site d'Hérimoncourt, des représentants syndicaux des sites PSA voisins, dont celui de Sochaux, des élus locaux et des habitants de la commune, entendaient ainsi protester au coeur même cette commune (3600 habitants) du Doubs qui a vu naître l'activité industrielle de la famille Peugeot.

L'activité principale de ce site PSA menacé aujourd'hui de fermeture est le reconditionnement de moteurs usagers destinés à être revendus et réemployés dans des automobiles. Cette activité sera transférée vers le site de Vesoul (Haute-Saône), à environ 80 km. L'atelier assemble aussi des moteurs neufs en toute petite série, une production cependant insuffisante pour assurer sa pérennité.

Le berceau de l'activité industrielle de Peugeot depuis 1810   

"La direction de PSA doit comprendre que ce n'est pas un site comme un autre", a déclaré Patrick Michel, délégué syndical central FO du groupe, dans une allusion à son histoire.

L'entreprise familiale, qui précède l'entreprise Peugeot, est fondée en 1810, lors de la transformation du moulin à grain...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi