Hérault : il voulait ressentir de l'«adrénaline» : un homme avoue être à l'origine de plusieurs incendies

© PASCAL GUYOT / AFP

Un homme placé en garde à vue dans l'Hérault a avoué ce jeudi avoir provoqué un départ de feu sur la commune de Saint-Jean-de-la-Blaquière en utilisant un briquet. Il dit avoir voulu "s'extraire d'un cadre familial oppressant" et évoque "l'excitation" que les interventions des pompiers auraient provoqué chez lui.

Placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête liée à des départs de feu dans l'Hérault, un homme, qui exerce en tant que sapeur-pompier volontaire, a reconnu les faits ce jeudi. Selon un communiqué du procureur de la République près le tribunal judiciaire de Montpellier, l'individu a avoué être à l'origine des incendies qui ont été constatés sur la commune de Saint-Jean-de-la-Blaquière le 21 juillet et dans la nuit du 26 au 27. Il a également indiqué avoir provoqué celui de Privas qui s'est déclaré le 26 mai dernier, le tout à l'aide d'un simple briquet.

>> LIRE AUSSI - Incendie à Landiras : les pompiers toujours mobilisés face aux possibles reprises de feu

L'homme avait été interpellé ce mercredi par les forces de l'ordre. Le communiqué détaille les raisons qui l'ont poussé à déclencher ces feux. Selon ses propres dires, l'individu souhaitait "provoquer des interventions de sapeurs-pompiers afin de s'extraire d'un cadre familial oppressant ou encore en raison de l'excitation que les interventions provoquaient chez lui".

Il encourt 15 ans de réclusion criminelle

Devant les forces de l'ordre, ce pompier volontaire a même parlé d'"adrénaline". Il a également évoqué un besoin de "reconnaissance sociale". En parallèle de ses activités de sapeur-pompiers, l'homme était élu au conseil municipal de Saint-Jean-de-la-Blaquière et exerçait également en tant que sapeur-forestier.

Le communiqué précise que la procédure "fera l'objet d'une information judiciaire du chef d...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Incendies en Gironde : le célèbre camping des Flots Bleus totalement dévasté, Franck Dubosc réagit

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles