Hérault: un spéléologue évacué d'une grotte après plus de 24 heures de sauvetage

Un spéléologue visite une grotte française, dans le Doubs (photo d'illustration) - - Sébastien Bozon - AFP
Un spéléologue visite une grotte française, dans le Doubs (photo d'illustration) - - Sébastien Bozon - AFP

Un spéléologue a été évacué ce samedi soir d'une cavité tortueuse au fond d'une grotte de l'Hérault où il avait fait une chute de trois mètres, au terme d'un sauvetage qui a duré plus de 24 heures, ont annoncé les sapeurs-pompiers.

La veille, l'homme s'était engouffré avec huit autres personnes dans cette grotte, située à Olargues, à l'ouest du département de l'Hérault, dans le parc naturel du Haut-Languedoc, reconnue pour ses nombreuses galeries, ses concrétions et son lac souterrain.

Âgée de 47 ans, la victime, de nationalité belge, a chuté tout au bout d'une galerie, à plusieurs heures de l'entrée de la grotte. Souffrant d'une fracture au bras et de divers traumatismes, sa remontée s'est faite en position allongée, à l'aide d'une civière.

Des travaux de "désobstruction" pour évacuer la victime

60 sapeurs-pompiers de l'Hérault et des départements voisins, épaulés par des spécialistes, ont oeuvré plusieurs heures afin de dégager le passage pour la civière.

"La configuration de l'entrée du passage de la grotte, une cavités très tortueuse, a nécessité des travaux de désobstruction pour évacuer la victime", a précisé la Préfecture dans un communiqué.

Durant les opérations, "la victime a été installée sous une tente chauffée avec des vêtements chauds à l'abri de l'humidité et est restée en contact permanent avec un infirmier et un médecin", ont ajouté les pompiers.

Le chantier à "l'entrée de la grotte pour permettre le passage de la civière avec la victime" a été le plus difficile, ont souligné les pompiers, précisant que le passage au niveau du lac avait également été "délicat".

La victime a finalement pu être transportée en hélicoptère au CHU de Montpellier, samedi soir, plus de 24 heures après sa chute.

Article original publié sur BFMTV.com