Hérault: un sapeur-pompier volontaire placé en garde à vue pour plusieurs départs de feu

Un sapeur-pompier volontaire placé en garde à vue pour plusieurs départs de feu dans l'Hérault (Photo d'illustration)
joseh51camera via Getty Images Un sapeur-pompier volontaire placé en garde à vue pour plusieurs départs de feu dans l'Hérault (Photo d'illustration)

joseh51camera via Getty Images

INCENDIES - L’enquête avance sur huit départs de feu dans l’Hérault, dont les premiers ont été constatés en mai. Un sapeur-pompier volontaire a été placé en garde à vue, a annoncé le parquet ce mercredi 27 juillet. Ces feux sont sans lien avec l’important incendie qui s’est déclenché mardi dans le même département.

Le 26 mai, en début de soirée, trois départs de feu ont été constatés à Saint-Privat, une commune rurale du nord du département, a indiqué dans un communiqué le procureur de Montpellier, Fabrice Bélargent. “À cette occasion, un témoin communiquait des informations permettant d’identifier un véhicule roulant à vive allure et tous feux éteints à proximité”, a précisé le magistrat.

Ce même véhicule a “marqué un bref arrêt” le 21 juillet sur un chemin de terre menant à Saint-Jean-de-la-Blaquière, une commune voisine, “endroit où un départ de feu a été constaté quelques instant plus tard”, selon les investigations des gendarmes de la brigade d’enquête de Lodève.

Une procédure pour dégradations volontaires par incendie

Le même véhicule a à nouveau été repéré dans la nuit de mardi à mercredi sur la même commune de Saint-Jean-de-la-Blaquière, “concomitamment au constat de quatre départs de feu”, a précisé le procureur.

Le propriétaire du véhicule, “sapeur-pompier volontaire au SDIS de l’Hérault”, a été placé en garde à vue dans la nuit “dans le cadre d’une procédure pour dégradations volontaires par incendie”, a ajouté Fabrice Bélargent, selon qui les investigations “se poursuivent”.

“C’est inacceptable, intolérable, a réagi le chef des pompiers de l’Hérault, le contrôleur général Eric Florès, auprès de France Bleu. Cette personne n’a rien à faire chez nous. Quand on voit le travail de l’ensemble des sapeurs pompiers sur les deux feux que l’on a eus, les sapeurs pompiers s’engagent, se mettent en danger. La population est en danger donc c’est inadmissible.”

“Il convient de souligner que les faits cités ci-dessus sont distincts de l’important incendie qui a débuté hier matin aux alentours de la commune de Gignac”, a insisté le procureur. Cet incendie, pour lequel le parquet de Montpellier a ouvert une “enquête judiciaire sur une hypothèse criminelle”, a brûlé 800 hectares de végétation méditerranéenne.

Parti mardi en fin de matinée de deux endroits distants de 1,5 km, il est “désormais fixé”, mais les pompiers “restent mobilisés pour éviter toute reprise de feu”, a indiqué mercredi après-midi la préfecture de l’Hérault dans un communiqué.

À voir également aussi sur le Huffpost: Canicule aux États-Unis: un feu “explosif” se propage près du Yosémite”

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles