Hérault : des sangliers dans une piscine abattus à l’arbalète

·1 min de lecture
Les sangliers sont considérés comme des nuisibles car ils peuvent provoquer d'importants dégâts.

Les cinq marcassins avaient trouvé refuge dans le jardin d'une maison située dans une zone résidentielle, comme le raconte « La Dépêche ».

Cinq sangliers en quête de fraîcheur, pataugeant dans la piscine. Voilà la drôle de scène à laquelle a assisté une habitante du Grau d’Agde, dans l’Hérault, le 15 juillet dernier. Comme le rapporte La Dépêche, cinq marcassins d’environ 30 kg chacun ont été aperçus près d’Agde avant de poursuivre leur route dans un jardin privé. « Au début, ils traînaient au fond du jardin, puis, petit à petit, ils se sont approchés de la piscine, sûrement pour boire », explique l’habitante de cette zone résidentielle restée anonyme.

Désemparée, la propriétaire de la piscine contacte les forces de l’ordre, qui se rendent sur place accompagnées du lieutenant de louveterie de l’Hérault, en charge de la faune sauvage. Conjointement, ils décident d’abattre les cinq marcassins. « C’est assez commun dans ce genre de situation, le lieutenant de louveterie est habilité à prendre ce genre de décision, c’est un professionnel de la faune sauvage », raconte l’habitante à La Dépêche.

À LIRE AUSSIQuatre daims sèment la zizanie en Ardèche

Abattus à l'arbalète

Selon le quotidien local, l’utilisation des armes à feu étant particulièrement encadrée, le lieutenant de louveterie s’est chargé d’abattre les marcassins à l’aide d’une arbalète. « Je ne pensais pas que ça allait se terminer comme ça, confesse, désolée, la propriétaire des lieux. Ils ont seulement remué la terre, il y avait peu de dégâts. Pour moi, le spécialiste allait les endormir et les relâcher ailleurs. » Les sangliers, qui peuvent peser jusqu’à 150 kg et causer de très importants dégâts, sont considérés comme une espèce nuisible par la préfecture.

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles