Hérault : il s'évade sur le chemin de la prison et fait du stop pour son plus grand malheur

Rattrapé par le destin. Le 17 janvier dernier et comme le racontent nos confrères de France Bleu, un jeune homme de 22 ans a été interpellé aux alentours de Béziers alors qu'il était recherché par la police suite à une condamnation de 18 mois de prison. Seulement alors qu'il était en route vers le centre de détention de Gasquinoy, l'homme a réussi non seulement à défaire ses menottes, mais aussi à échapper à l'attention des policiers qui l'escortaient. Il a ainsi pris la fuite en courant pour s'éloigner du véhicule pénitentiaire dans lequel il se trouvait, et a eu l'idée de faire du stop pour être sûr de mettre le plus de distance possible entre lui et les policiers. Manque de chance, la voiture qui s'est arrêtée était une voiture de la BAC - brigade anti-criminalité - avec à l'intérieur des policiers en civil.

Pas de chance pour ce jeune homme qui s'est retrouvé illico en détention de nouveau, puis a été amené au tribunal de Béziers pour une comparution immédiate devant le juge, où il a écopé d'une peine de prison de 6 mois supplémentaires pour cette tentative d'évasion. Son avocat, Me Jean-François Tabet, a tenté de justifier cet acte soudain de son client, comme le rapporte Midi Libre. "Il a été pris de panique au moment d'entrer en prison et a voulu voir ses parents avant de purger sa peine. Il n'a pas la maturité nécessaire pour comprendre les explications des magistrats le jour de sa première arrestation. Mais on ne peut pas (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Il entend la voix de Miss France 2019, elle le pousse à commettre un crime atroce

Lille : un banal accrochage en voiture entre deux femmes vire au meurtre de sang froid
"Ils m'ont mangé" : attaqué par deux molosses en plein footing, un joggeur lutte désespérément pour survivre
TÉMOIGNAGE J'ai découvert que mon mari était mon cousin pendant ma grossesse