Hérault : Un instituteur et conseiller municipal incarcéré pour la détention d’images à caractère pédopornographique

·1 min de lecture

PEDOPORNOGRAPHIE - L’homme âgé de 36 ans a été repéré par les équipes spécialisées de la police judiciaire lors d’une veille sur Internet

Un instituteur, par ailleurs conseiller municipal de la commune de Bédarieux, dans l’Hérault, a été mis en examen des chefs de détention, d’offre et mises à disposition ainsi que d'importations de fichiers pornographiques mettant en scène des mineurs. Il a été incarcéré dans la foulée par le juge des libertés et de la détention.

Le groupe central des mineurs victimes de l’office central pour la répression des violences aux personnes (appartenant à la direction centrale de la police judiciaire) a repéré cet homme âgé de 36 ans à la suite d’une veille sur Internet. Selon ces enquêteurs spécialisés, les investigations techniques auraient permis de mettre en évidence qu’il avait détenu, téléchargé et mis à disposition des fichiers contenant des images et des vidéos à caractère pédopornographique.

Attirance pour les jeunes hommes et les adolescents

Interpellé le 11 octobre, il aurait reconnu « avoir une attirance sexuelle à l'égard des garçons âgés de 16 à 18 ans et avoir téléchargé sur des réseaux de peer-to-peer quelques images pornographiques mettant en scène des mineurs mais qu'il les avait immédiatement effacées », explique le procureur de la République de Béziers, Raphaël Balland.

« Les premières exploitations de plusieurs éléments informatiq(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Trois personnes avouent avoir tué leur voisin qu'elles soupçonnaient de pédophilie
Nîmes: Un homme soupçonné d’une dizaine d’actes de pédophilie écroué
Nîmes: Mise en examen de la mère de la jeune fille qui aurait été violée au parloir de la prison

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles