Hérault : Emilie et Benjamin, vignerons et youtubeurs, « combatifs » après le dramatique épisode de gel

Nicolas Bonzom
·2 min de lecture

VIGNES - Emilie Faucheron avait témoigné de son émotion, le 8 avril, devant ses vignes ravagées par le froid

Le 8 avril dernier, sur la chaîne Youtube de son exploitation, Emilie Faucheron n’a pas caché ses larmes, devant ses vignes, ravagées par le gel. « Tout ça, c’est mort, et là derrière, c’est mort », rageait la jeune femme, en sanglots devant l’une de ses parcelles, bousillée par un épisode météo d’une ampleur inédite. « C’est affreux ! J’ai l’impression d’avoir travaillé pour rien. Tout est foutu. » Pendant la nuit, son domaine de la Grande Canague, à Montady (Hérault), a été fracassé par un froid glacial, jusqu’à – 6°C.

Dans le département, aucune exploitation n’a été épargnée. « Je sais qu’on n’est pas les seuls, on est nombreux dans cette situation, déplorait la jeune femme, dans sa vidéo (ici), vue plus de 120.000 fois. Tout le monde est dans le même état que nous. »

« Cela faisait déjà une heure que je pleurais, et je n’arrivais pas à m’arrêter »

Ce jour-là, Emilie Faucheron s’apprêtait à publier une petite vidéo, pour raconter, comme chaque jeudi, son quotidien de vigneronne. « J’avais préparé une vidéo, qui n’avait rien à voir avec la gelée », se souvient Emilie Faucheron à 20 Minutes(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Loire-Atlantique : Désolation dans le vignoble nantais où « 90 % des vignes sont endommagées par le gel »
Gel : Castex annonce « un fonds de solidarité exceptionnel » d'un milliard d'euros pour les agriculteurs
Vin : Les récoltes en France amputées « de 28 % à 30 % » à cause du gel, selon la filière
La Suisse n’a pas droit à l’appellation « commune de Champagne », d’après la justice
Bordeaux : Dans les vignes, le cheval creuse à nouveau son sillon