Hérault: elle découvre par hasard qu'elle est mariée avec deux hommes différents

Une Héraultaise de 51 ans a découvert que son acte de naissance et son acte de mariage indiquaient deux époux différents. Une erreur qui dure depuis 17 ans.

Une surprise de taille. Catherine, 51 ans, a découvert par hasard qu'elle était mariée à deux hommes différents en même temps: celui avec lequel elle partage sa vie, mais aussi le maire de sa commune. Une erreur administrative pas anodine qui dure depuis 17 ans, rapporte jeudi La Dépêche.

L'Héraultaise fait la découverte après avoir connu un drame. En juin dernier, Catherine perd son fils, âgé de seulement 29 ans. Elle prend donc en charge l'ensemble des démarches administratives. C'est alors qu'elle remarque une anomalie.

Si son acte de mariage indique bien qu'elle est mariée avec l'homme qu'elle a choisi, l'acte de naissance est erroné: le document indique en lieu et place du nom de son époux celui du maire de la commune qui les a unis.

"Beaucoup de difficultés"

Catherine se retrouve-t-elle bigame? Selon la loi française, il n'est pas possible d'être marié avec plus d'une personne à la fois. Dans le cas de l'Héraultaise, c'est l'acte de naissance qui l'emporte sur l'acte de mariage. Au regard de la loi, elle est donc mariée avec le maire de sa commune. Une erreur pas sans conséquence.

"S’il arrive quoi que ce soit à mon époux, alors je n'aurai le droit à rien puisque je ne suis pas vraiment mariée avec lui", s'inquiète Catherine dans les colonnes de La Dépêche.

"Ça peut engendrer beaucoup de difficultés", confirme la juriste en charge de son dossier. "Comment peut-elle faire pour succéder à un mari qui n’est pas son mari finalement?", souligne-t-elle.

Une "erreur" au moment de la retranscription

Depuis plusieurs mois, Catherine tente de faire corriger cette erreur, non sans peine, chaque mairie se renvoyant la responsabilité.

Le coupable est pourtant clair selon la juriste: il s'agit de la mairie de naissance. Pour elle, il s'agit d'une simple "erreur réalisée au moment de la retranscription de l'acte de mariage". Rien d'irrémédiable.

L'Héraultaise a donc émis une demande officielle de rectification d'une erreur dans un acte civil. La retraitée va encore devoir patienter.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - 300.000 mariages devraient être célébrés en 2023, un potentiel record