Hélène Ségara revient sur son arrivée cauchemardesque à Paris, avec son fils : "C'était inimaginable… On crevait la dalle" (VIDEO)

·1 min de lecture

Hélène Ségara était l'invitée de Boomerang, ce vendredi 21 mai. La chanteuse d'une cinquantaine d'années, évoquait avec Augustin Trapenard la sortie de son nouvel album Karma, le 28 mai prochain. L'occasion également pour la jurée de La France a un incroyable Talent, sur M6, de revenir sur sa carrière musicale, ses plus grands succès comme Vivo per lei ou encore Il y a trop d'gens qui t'aiment. Mais avant de devenir l'interprète de tous ces tubes, celle qui a aussi eu la chance de jouer Esmeralda dans la comédie musicale Notre-Dame de Paris, a connu des moments plus difficiles. Elle raconte notamment son installation, pas tout à fait idyllique, dans la capitale.

En 1996, Hélène Ségara qui a mis au monde son premier garçon Raphaël à 20 ans, débarque de son Sud natal pour emménager à Paris… Et elle était loin de se douter qu'elle allait pouvoir y rencontrer le succès. "C'était inimaginable, je vivais dans un rez-de-chaussée de 15 mètres carrés, avec mon fils. On crevait la dalle. On habitait dans une rue où il y avait des travestis qui devaient se prostituer… qui éclataient en sanglots sous nos fenêtres… Honnêtement, je n'aurais pas pu imaginer. Ça a été tellement magnifique de passer de l'ombre à la lumière", explique la chanteuse, qui a ensuite été prise sous l'aile d'Orlando, le frère de Dalida. "J'ai douté. Mais heureusement. Qui ne doute pas ? Les doutes c'est ce qui nous pousse à aller au bout de nos rêves", conclut-elle.

La vie d'Hélène Ségara a bien changé depuis cette période. (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

"Cette France est trop foncée pour eux" : le chroniqueur Rost tire à boulets rouges sur la "polémique" autour de l'hymne des Bleus pour l'Euro 2020 (VIDEO)
The Voice : Jim Bauer dévoile la vidéo de son casting et les coulisses de son arrivée dans le programme
Sophie Davant sur ses histoires d'amour depuis son divorce de Pierre Sled : "Les hommes qui veulent être dans la lumière ne m'intéressent pas du tout"
Audrey Fleurot se confie sur son image de "femme fatale" : "il y a peu de choses qui m'énervent plus que cette expression"
Eurovision 2021 : on connaît l'ordre de passage de la France et des autres pays… Est-il favorable à Barbara Pravi ?