Hélène et les garçons aurait pu s’appeler autrement : voici le titre qu’Hélène Rollès préférait

Le 11 mai 1992, TF1 lançait une sitcom dérivée de Premiers baisers : Hélène et les garçons, qui racontait le quotidien d’Hélène Girard, étudiante en sociologie à Paris. Le public s’est d’emblée pris d’affection pour la jeune femme et ses amies Cathy, rapidement remplacée par Laly, et Johanna, ainsi que pour les fameux « garçons » : le beau Nicolas, Christian, alias « Cri-Cri d’amour », José… Certains personnages sont revenus par la suite dans d’autres séries, jusqu’aux Mystères de l’amour, actuellement sur TMC. Et c’est sur cette chaîne que sera justement diffusé le 22 janvier prochain un documentaire évoquant cette belle aventure, Dorothée, Hélène et les garçons : génération AB Productions. L’occasion d’entendre des anecdotes de tournage et les témoignages des acteurs, ainsi que ceux des producteurs Jean-Luc Azoulay et Claude Berda, le duo qui formait le A et le B d’AB Productions.

L’autre nom envisagé pour Hélène et les garçons

Ayant pu visionner le documentaire avant sa diffusion, Télé-Loisirs rapporte une confidence de Jean-Luc Azoulay. Le producteur révèle qu’avant l’arrivée de sa série sur TF1, il avait proposé deux titres à son actrice principale Hélène Rollès : Hélène et les garçons et Campus. Si le titre aurait bien mieux sonné qu’Helen and the boys pour la version américaine (qui s’appelait vraiment ainsi, ce n’est pas une blague), force est de constater qu’il est un peu trop austère en français. C’est pourtant celui-ci qu’Hélène Rollès avait préféré, comme le précise

Retrouvez cet article sur Voici

Jean-Baptiste Guégan critiqué par les fans de Johnny : David Hallyday prend sa défense
VIDEO Nagui choqué par une candidate qui n'a jamais vu ce célèbre film de Jean Dujardin
Zahia topless et attachée : découvrez le making-of de son shooting osé
L’agence tous risques : qui est Dagmara Dominczyk, la femme de Patrick Wilson
Anne-Claire Coudray : ce précieux conseil donné par Claire Chazal pour le JT de TF1