Hélène Darroze : "Les restaurateurs ont besoin d'être aidés"

·1 min de lecture

Hélène Darroze est venue samedi dans l'émission de Laurent Mariotte La table des bons vivants pour parler gastronomie avec la sortie de son nouveau livre Chez moi (Ed. Le Cherche Midi). Mais la cheffe étoilée a aussi abordé les difficultés rencontrées par sa profession depuis le début de la crise sanitaire liée au coronavirus. "On a vraiment besoin d'être aidé, d'être soutenu", martèle Hélène Darroze. "On essaie de garder le moral mais c'est vrai que c'est compliqué."

>> Retrouvez La Table des bons vivants en podcast et en replay ici 

La livraison pour compenser les pertes 

À la tête de trois restaurants, le Marsan, rue d’Assas et Joià, rue des Jeûneurs à Paris ainsi que le restaurant Hélène Darroze at The Connaught au sein du légendaire Connaught Hotel à Londres, la cheffe ne fait pas exception et elle aussi, est touchée par les effets de la crise sanitaire sur l'économie.

Pour s'en sortir, elle tente de proposer un service de livraison à domicile notamment pour son restaurant Joià : "On propose une offre de burger qui fonctionne bien et que l'on va aussi tenter de développer à Marsan car on commence à avoir de la demande." Une bonne nouvelle donc, mais qui reste à prendre avec des pincettes car la concurrence est rude dans le domaine de la restauration à emporter. Notamment avec l'émergence des "dark kitchen". 

Découvrez notre newsletter gastronomie

Recevez tous les dimanches à 10h notre newsletter "A table !" pour exceller derrière les fourneaux avec les recettes,...


Lire la suite sur Europe1