Hégémonie. L’économie syrienne aux mains de la Russie, jusqu’à la fabrication de pneus

Al-Modon (Beyrouth)
·1 min de lecture

À la faveur de son intervention militaire, la Russie diversifie son emprise sur l’économie de la Syrie. Voilà que Moscou s’intéresse à une société syrienne fabriquant des pneus qu’une entreprise chinoise envisageait de reprendre il y a sept ans.

En Syrie, “la Russie a imposé son hégémonie sur plusieurs secteurs économiques vitaux comme le pétrole, les ports et l’énergie, ainsi que sur des secteurs moins importants”, à savoir la fabrication de pneus, écrit le site libanais Al-Modon.

Selon Al-Modon, des sociétés russes préparent en effet l’acquisition de la Compagnie générale de fabrication de pneus (Afamia), une société publique dont le siège est situé dans la ville de Hama, dans l’ouest de la Syrie, “qui a bâti sa réputation sur la fabrication de pneus de grande dimension pour camions et engins agricoles”.

“Des négociations vont débuter avec des sociétés russes dans le but de relancer l’entreprise, qui a cessé de fonctionner en avril 2011 en raison de manque de capitaux et de la vétusté de la ligne de production”, explique le directeur général de la société, Jihad El-Ali, cité par le site libanais.

À lire aussi: Ascension. Les Katerji, nouveaux rois du pétrole d’une Syrie à genoux

Divergences avec la Chine

L’entrée en jeu de la Russie dans ce dossier intervient après la signature en 2014 d’un accord, qui ne s’est jamais matérialisé, avec une entreprise chinoise pour relancer la société, note Al-Modon.

Selon Nasser Zouhir, chercheur spécialiste des questions politiques et relations internationales, cité par le site, ce dossier illustre la compétition à laquelle se livrent Moscou et Pékin en Syrie. L’

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :