Gynécologue d'Arras accusé de viol: deux plaignantes demandent une audition au juge

1 / 2

Gynécologue d'Arras accusé de viol: deux plaignantes demandent une audition au juge

Plus de 60 victimes potentielles, une vingtaine de plaintes déposées... Deux femmes qui accusent un ex-gynécologue d'Arras de viol et d'agression sexuelle demandent une audition au juge d'instruction, "souffrant", selon leur avocat, de ne pas avoir été entendues depuis l'ouverture de l'information judiciaire en 2015.

Angélique, 38 ans, avait déposé plainte en 2014, quelques jours après une consultation "de rééducation post-accouchement", lors de laquelle elle dit avoir "senti le souffle, puis la langue" du médecin sur son vagin, a expliqué à l'AFP son avocat Me Loïc Bussy. Sa sœur, A., 33 ans, avait elle porté plainte "quelques mois plus tard", elle aussi pour "viol et agression sexuelle".

"62 potentielles victimes"

L'enquête menée par la brigade de recherches de la gendarmerie d'Arras, sous la direction du parquet de Béthune, a depuis permis d'identifier "62 potentielles victimes", parmi lesquelles "une vingtaine ont déposé plainte", selon une source proche du dossier. Les plaignantes dénoncent notamment des attouchements déplacés avec la main et un appareil de gynécologie dans le cadre de consultations de rééducation du périnée.

Pour retrouver ces femmes, les enquêteurs avaient exploité la liste des patientes du gynécologue, adressant ainsi un questionnaire à environ 2.000 personnes. "Les investigations ont été clôturées fin 2018" mais, depuis, "une bataille d'expertises et de contre-expertises se joue", a confié à l'AFP...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi