Gym - Euro - Les Russes n'iront pas aux Championnats d'Europe de gymnastique

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Dix nations, dont la Russie, ont annoncé qu'elles ne disputeraient pas les Championnats d'Europe en Turquie, en décembre. Qu'en sera-t-il de la France, dont les jeunes femmes sont samedi en test ? Pour l'instant, dix nations ont d'ores et déjà annoncé qu'elles ne disputeraient pas les Championnats d'Europe hommes (9-13 décembre) et femmes (17-20 décembre), délocalisés à Mersin (Turquie). Il s'agit notamment de la Russie, qui organise ces jours-ci à Penza ces Championnats nationaux. On note aussi les absences actées de la Grande-Bretagne, de l'Allemagne, des Pays-Bas, de l'Espagne, de la Norvège, du Danemark, de Chypre, du Portugal et, pour son équipe féminine, de la Belgique. Qu'en sera-t-il de l'équipe de France ? Les gymnastes souhaitent s'illustrer, à l'image de Mélanie De Jesus Dos Santos, triple championne d'Europe, qui estime « avoir besoin de compétition », elle qui n'y a plus goûté depuis les Mondiaux d'octobre 2019 à Stuttgart (Allemagne). Mais le dossier reste incertain, en raison des tensions actuelles entre la France et la Turquie, et c'est le ministère des Affaires étrangères qui devraient trancher la question. En attendant, au lendemain des juniors, les meilleures Françaises s'étalonnent ce samedi à Saint-Etienne pour une revue d'effectifs qui servira de base à la sélection pour les Championnats d'Europe. Deux exceptions doivent être rappelées, avec les blessures d'Aline Friess et Claire Pontlevoy.