Guyane: un pasteur tué par balles, son église incendiée

Illustration police - AFP
Illustration police - AFP

Un pasteur d'une quarantaine d'années est mort mardi soir dans la commune de Saint-Laurent-du-Maroni à l'ouest de la Guyane, a-t-on appris ce mercredi de source judiciaire. Les faits ont eu lieu dans le quartier Vampires. Mardi soir, peu après 22 heures, "deux ou trois" personnes ont tiré en direction d'un homme d'une quarantaine d'années, identifié comme le pasteur de Saint-Laurent-du-Maroni, selon Yves Le Clair, procureur de la République de Cayenne.

"Ses deux fils, venus sur place lui porter secours, ont été blessés mais leurs jours ne sont pas en danger", a-t-il ajouté. Le pasteur est décédé peu après son agression.

Plusieurs blessés

Cinq autres personnes ont aussi été blessées, a indiqué le procureur, dans des circonstances qui restent à établir.

Quelques heures après la fusillade, entre 2 et 3 heures du matin, l'église évangélique où le pasteur avait l'habitude d'officier est parti en fumée. Les véhicules garés à proximité du lieu étaient aussi en flammes. "On se demande si le feu ne s'est pas propagé d'une voiture vers le lieu de culte", a commenté Yves Le Clair.

Une délégation du Conseil national des évangéliques de France (CNEF), en déplacement en Guyane avait accueilli le pasteur plus tôt dans la journée pour une réunion dans la commune de Mana.

"Il avait été très actif", s'est remémoré Clément Diedrichs, directeur du CNEF. Mercredi matin, ce dernier s'est rendu sur les lieux du drame, "cela fumait encore, je n'avais jamais vu une église totalement détruite par le feu", a-t-il décrit. "On est dans une totale incompréhension".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles