La Guyane paralysée à la veille du début de la grève générale

France 3

La contestation monte en Guyane. 37 syndicats ont voté la grève générale demain, lundi 27 mars. "Ici demain tout devrait s'arrêter, les écoles, les administrations, l'aéroport, les magasins. Bref,

la Guyane sera totalement paralysée. Ce dimanche [26 mars], les Guyanais tentent de s'approvisionner en nourriture et en essence. les stations-service sont littéralement prises d'assaut avec des kilomètres de bouchons autour. Chacun essaie de s'organiser en prévision d'un conflit qui devrait durer tant on a l'impression ici d'être dans une cocotte-minute au bord de l'explosion", explique Marie-Pierre Courtellemont en direct de Guyane.

La population solidaire du mouvement

Il faut dire que les revendications partent dans tous les sens. "Cela va d'une meilleure couverture internet à la sécurité. On demande aussi un meilleur réseau électrique ou encore un meilleur système de santé. Le slogan que l'on entend sur tous les barrages, c'est 'On en a ras-le-bol' en créole. On sent bien que la population guyanaise est très solidaire du mouvement", conclut la journaliste.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Crise en Guyane : trois chiffres pour comprendre les raisons de la colère
Activités des banques dans les paradis fiscaux : "Les administrations fiscales" doivent s’en saisir et mener des "enquêtes"
DIRECT. La Guyane entame son premier jour de grève générale
VIDEO. Crise en Guyane : la ministre des Outre-mer réclame des "conditions sereines de dialogue" avant de se rendre sur place
Grève générale : "Les Guyanais ne supportent plus d’être pris pour des imbéciles"

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages