Guyane : les délégués des manifestants occupent le Centre spatial de Kourou

France 2

Derrière le collectif des "500 frères", ils sont plus de 10 000

manifestants à marcher vers le Centre spatial ce mardi 4 avril. Enseignants, avocats, commerçants : tous sont déterminés à se faire entendre, au lendemain du refus du gouvernement d'accepter leur demande d'un plan d'urgence de 2,5 milliards d'euros. Le but : atteindre le Centre spatial de Kourou (Guyane), fleuron industriel d'où sont lancées les fusées Ariane. Un site stratégique pour la France. "Le Centre spatial, c'est un petit peu la seule chose que la métropole connaît de la Guyane. C'est un symbole parce qu'il n'y a pas que cela, bien au contraire : il y a des gens qui sont en souffrance tout autour et on ne pense qu'à cette fusée", résume une manifestante.

Occupation du site

Aux portes du site, le directeur accepte de recevoir une délégation de trente manifestants pour une demi-heure de discussions. Les grévistes veulent rallier à leur cause les responsables du Centre spatial. Mais à la fin de l'échange, la délégation refuse de quitter le site. Le sitting est toujours en cours à l'heure actuelle.

Retrouvez cet article sur Francetv info

La sonde Cassini se prépare à un dernier grand plongeon dans l'atmosphère de Saturne
Guyane : les manifestants occupent le Centre spatial de Kourou
Guyane : le Centre spatial de Kourou pris en otage
Des géologues racontent comment la Grand-Bretagne s'est séparé du continent, 500 000 ans avant le Brexit
Vestiges d'une pyramide en Égypte : "Une découverte très prometteuse" pour étudier "la 13e dynastie"

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages