Guyane: annulation d'un arrêté autorisant un projet de la société Montagne d'or

1 / 2

Guyane: annulation d'un arrêté autorisant un projet de la société Montagne d'or

L'annulation concerne des travaux miniers pour l'exploitation d'or alluvionnaire que le préfet de Guyane avait autorisée fin 2017. Les associations Guyane Environnement et Maiouri Nature Guyane avaient demandé l'annulation de cet arrêté.

Le tribunal administratif de Guyane a annulé lundi un arrêté préfectoral autorisant la société Montagne d'or à ouvrir des travaux d'exploitation d'or alluvionnaire en Guyane, en marge de son mega projet industriel d'extraction aurifère, ont annoncé mardi des associations de défense de l'environnement.

Cette annulation ne concerne pas le projet phare de Montagne d'or, c'est-à-dire le plus important projet de mine d'or à ciel ouvert français à l'étude en Guyane, qui prévoit l'exploitation d'une mine de 2,5 km de long, à partir de 2022, au sud de Saint-Laurent-du-Maroni via un procédé de récupération de l'or primaire (fixé dans la roche) par cyanuration en circuit fermé.

Elle concerne un projet plus petit (sur une surface d'un kilomètre carré) de travaux miniers pour l'exploitation d'or alluvionnaire (or déposé par le mouvement de l'eau), situé sur la même concession, que le préfet de Guyane avait autorisé le 13 décembre 2017. Les associations Guyane Environnement et Maiouri Nature Guyane avaient demandé l'annulation de cet arrêté.

Le collectif "Or de question"

Selon le jugement, consulté par l'AFP, le tribunal donne raison aux associations sur deux points. Il considère que les travaux d'exploitation d'or alluvionnaire autorisés par le préfet et le grand projet d'extraction industrielle "Montagne d'or", envisagé dans le même secteur et "à proximité immédiate" du premier, sont...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi