Guy Savoy : "Je ne pensais pas que ma venue dans Top Chef déchaînerait à ce point les passions !"

·1 min de lecture

De nombreux chefs ont participé à l’émission. Il ne manquait plus que vous !

Guy Savoy : Oui, et je ne pensais pas que ma venue déchaînerait à ce point les passions ! (Rires) On m’a souvent proposé de venir, mais j’ai toujours décliné, par manque de temps. Je ne suis pas contre ce type d’émission, bien au contraire : je suis convaincu que cela crée des vocations ou que cela désinhibe des jeunes qui n’osaient pas exprimer leur souhait de devenir cuisinier. Quand on est ado, on est dans un cursus scolaire avec le bac pour seul but, et là, on s’aperçoit qu’il y a des voies différentes et que l’on peut avoir des sensations en travaillant en cuisine. Et ça, je le sais, car ça fait quarante-deux ans que je vibre pour ce métier !

La soupe est l’épreuve que vous imposez aux candidats. Pourquoi avoir choisi ce thème ?

Parce que je propose une soupe à l’artichaut et à la truffe, accompagnée d’une brioche, à la carte de mon restaurant. C’est mon « plat signature ». La soupe est bien plus complexe qu’il n’y paraît. On a tous un souvenir d’injonction parentale : « Mange ta soupe ! », et on était plus près de la punition que de la récréation. Grâce à l’évolution de la cuisine, la soupe est devenue un terrain de jeu exceptionnel. J’ai encouragé les candidats à se lâcher, tous azimuts !

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi