Guy Roux : relevés de compteurs et informateurs... Ses méthodes surréalistes pour surveiller ses joueurs

Entraîneur de l'AJ Auxerre de 1961 à 2005, Guy Roux a marqué de son empreinte l'histoire du football français. L'homme de 83 ans a d'ailleurs les honneurs d'un documentaire disponible sur la plateforme Prime Video. Un documentaire dans lequel l'entraîneur mythique mais aussi certains de ses anciens joueurs racontent comment il les surveillaient. "Ma devise, c'est : entraînement + repos = forme", confie en préambule Guy Roux qui a utilisé certaines méthodes surréalistes pour être certains que ses joueurs ne sortaient pas.

"Il connaissait les videurs des boîtes de nuit, il connaissait les mecs des bars, il connaissait les mecs des restaurants", explique Éric Cantona, joueur de l'AJ Auxerre entre 1983 et 1988. "J'avais un carnet et je mettais les kilomètres des voitures. Ceux qui étaient douteux, le lendemain, à 8 heures du matin, pendant qu'ils dormaient, je relevais le compteur", révèle Guy Roux dans le documentaire. Un autre de ses anciens joueurs confie, quant à lui, qu'il sortait en douce mais avec la voiture de sa femme, connaissant les méthodes de son entraîneur. "Les dames au péage connaissaient les joueurs et avaient les numéros d'immatriculation. Elles me communiquaient les heures de passage. Quand il y avait des grands matchs de Coupe d'Europe, elles étaient invitées au stade", ajoute encore la légende du football français dans ce documentaire truffé d'anecdotes savoureuses.

Guy Roux très ému en évoquant la maladie de sa mère

Dans ce documentaire (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Victoria Beckham en guerre avec Nicola Peltz : ce coup bas de la star lors du mariage de son fils
Britney Spears nue sur Instagram, elle répond sans détour aux accusations de son fils
Jane Fonda révèle qu'elle est atteinte d'un cancer dans un message poignant adressé à ses fans
Benjamin Castaldi : cette fois où il a failli en venir aux mains avec Jean-Luc Delarue
"Je me suis vu mourir" : l'appel au secours de Simon Castaldi, en souffrance