Guy Marchand "dominé par les femmes" : il dément être "un play-boy”

·1 min de lecture

Guy Marchand est un amoureux des femmes. Une expression qu’il se plaît à répéter. Mais celui qui vient de sortir un nouvel album, Né à Belville, le reconnaît volontiers : il est aussi un “loser romantique”. Le chanteur de 83 ans n’est pas l’homme que l’on pourrait penser. Dans les colonnes de Gala, paru en kiosque ce jeudi 19 novembre, le célèbre interprète de Nestor Burma l’assure : “On s’est trompé sur moi quand on a dit que j’étais un macho, un play-boy.” Avec la gent féminine, il a toujours été “dominé”. “J’ai toujours fait ce qu’elles voulaient. Elles ont fait de moi un acteur, un chanteur, un écrivain”, a-t-il poursuivi.Des femmes, le crooner en a côtoyé plein. Mais sa mère Germaine reste l’amour de sa vie. À son plus grand désespoir, d’ailleurs. Celui qui est “toujours resté ce môme assis sur le porte-bagage (Ndlr : du vélo) de sa mère” a développé un complexe d’Œdipe. “Toutes les femmes que j’ai aimées ressemblaient finalement à ma mère”, a-t-il reconnu. Avant d’ajouter : “Elles m’ont materné et ont fini par me le reprocher et me quitter…” Grand séducteur, les belles ont toujours défilé dans son lit. Mais Béatrice Chatelier n’y est pas restée qu’une seule nuit. “C’était l’ex-femme d’Eddie Barclay. Un tempérament. Une nature.” Jusqu'au jour où l'actrice, elle aussi, s'en est allée... “Elle était dure, mais elle m’a fait deux enfants”, s’est consolé Guy Marchand. Quelques années plus tard, le père de Jules et Ludivine croisait le regard d’Adeline Khamaganova, un mannequin (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Le roi et la reine de Thaïlande : pourquoi les genoux de leur entourage agitent la Toile
Nicolas Sarkozy : qui est Jacqueline Laffont l’avocate qui attire les regards
"Réfléchis avant de parler !" : Charles Consigny piqué au vif dans Les Grandes Gueules
VIDEO - "Un enfer" : Mathieu Johann a perdu 15 kg après sa rupture avec Clémence Castel
Olivier Véran "peut repasser derrière et tout annuler" : le ministre sabote-t-il ses collègues ?