Guy Joao, pris pour Xavier Dupont de Ligonnès, va porter plainte

L'aéroport de Glasgow où a été arrêté Guy Joao après avoir été confondu par erreur avec Xavier Dupont de Ligonnès (Photo: AFP)

POLICE - Quatre mois après les faits, il n’a rien oublié de la terrible méprise. Guy Joao a effectué près de 26 heures de garde à vue après avoir été confondu par erreur avec Xavier Dupont de Ligonnès le 11 octobre dernier à l’aéroport de Glasgow en Écosse, et il n’entend plus en rester là. 

Interrogé par franceinfo depuis son domicile des Yvelines, Guy Joao a notamment expliqué que son avocat s’attelait en ce moment à la rédaction d’une plainte qui sera prochainement déposée en Écosse. Objectif? Comprendre comment il a pu être pris à tort pour un homme soupçonné d’avoir tué sa femme et ses quatre enfants en 2011 à Nantes.

“Lorsqu’on m’a dit que j’étais un criminel, un assassin, j’ai dit ‘pas de problème, j’ai jamais tué personne’, et deux policiers me menottent et m’emmènent dans un petit fourgon de police, à l’arrière, comme les chiens et nous partons. Le commandant me dit ‘bah voilà, il paraît que vous êtes Xavier Dupont de Ligonnès’, mais j’ai dit ‘c’est bien, mais qui est Xavier Dupont de Ligonnès’”, se souvenait Guy Joao lors d’un entretien avec l’AFP le mois dernier. 

Qui a notamment signalé sa présence dans le vol qui effectuait la liaison entre Paris et Glasgow? Pour l’instant relaie franceinfo, les différentes parties se renvoient la balle. Difficilement compréhensible pour celui qui a été injustement arrêté et longuement interrogé. “Je n’ai pas d’ennemi”, commente-t-il. Autre source de questionnements, ces empreintes digitales qui l’ont à tort incriminé. Interrogé par franceinfo, un haut fonctionnaire assure que la police écossaise a confirmé oralement et à plusieurs reprises des correspondances. 

Au début de l’année, Guy Joao a pu rencontrer les autorités écossaises, mais il n’y a pas eu d’excuses de leur part, “que des justifications”. Pour autant, il n’exclut pas non plus de demander des comptes à la police française, tout comme il n’a pas écarté complètement l’idée d’engager des procédures judiciaires contre certains médias. Dans ce volet du dossier, une enquête ouverte à l’IGPN pour “violation du secret de l’instruction” suit son cours.

À voir également sur Le HuffPost: La voisine de Xavier Dupont de Ligonnès témoigne dans le docu-fiction de M6

LIRE AUSSI

Pourquoi nous avons (tous) annoncé à tort l'arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès

Guy Joao, pris pour Xavier Dupont de Ligonnès attend le remboursement de sa porte

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

This article originally appeared on HuffPost.