Guy Brice Parfait Kolélas, l'opposant qui rêvait encore d'alternance politique au Congo, emporté par le Covid-19

franceinfo Afrique avec agences
·1 min de lecture

Le rêve d'alternance politique au Congo s'envole pour l'heure. Guy Brice Parfait Kolélas, principal rival du président Denis Sassou Nguesso à la présidentielle du 21 mars 2021 au Congo-Brazzaville, est mort du Covid-19, à 61 ans, pendant son évacuation sanitaire vers la France. Son décès est survenu quelques heures après la clôture du scrutin. "Il est décédé dans l'avion médicalisé qui était venu le chercher à Brazzaville dimanche 20 après-midi", a annoncé le 22 mars à l'AFP son directeur de campagne, Christian Cyr Rodrigue Mayanda. Guy Brice Parfait Kolélas avait été testé positif au Covid-19 dans l'après-midi du 19 mars et n'avait pu animer son dernier meeting de campagne à Brazzaville.

"Je ne me serai pas battu pour rien"

Avant le début du scrutin, il avait publié une vidéo dans laquelle il affirmait "se battre contre la mort". "Mes chers compatriotes, je me bats contre la mort, mais cependant, je vous demande de vous lever. Allez voter pour le changement. Je ne me serai pas battu pour rien. Battez-vous !", avait exhorté dans cette vidéo Guy Brice Parfait Kolélas, alité et affaibli, juste après avoir retiré un masque d'assistance respiratoire.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Opposant historique, le chef de l'Union des démocrates humanistes (UDH-Yuki), parti qu'il avait créé pour prendre part à la présidentielle (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi