Guy Bedos fauché : il a vendu ses meubles sur Le Bon Coin

Nombreux sont ceux à avoir fait le déplacement. Ce 4 juin, les mondes de l'humour et du cinéma ont rendu un dernier hommage à Guy Bedos, dont le décès a été annoncé le 28 mai dernier. Humoriste, comédien, acteur de théâtre... le natif d'Alger aura eu une carrière bien remplie, émaillée de grands succès populaires. Pourtant, l'existence de l'artiste aura été marquée par des hauts et des bas. Guy Bedos a ainsi dû faire face à de grandes difficultés financières vers la fin de sa vie. Comme l'avait révélé Closer en 2015, le père de Nicolas et Victoria Bedos avait notamment mis en vente tout son mobilier via le site d'annonces pour particuliers Le Bon Coin, plusieurs mois après ses adieux à la scène.

Chaises, caves à vin, canapé... l'époux de Joëlle Bercot s'est débarrassé de nombreux éléments pour quelques centaines d'euros. Dans son livre Je me souviendrai de tout, paru en septembre 2015, l'humoriste s'avouait "fauché". "Plus un rond à la banque. Tout dépensé. Six mois après avoir mis un terme à ma carrière de show-man, des salles pleines à craquer depuis cinquante ans, forcé de vendre ma maison corse pour survivre", écrivait-il à l'époque.

Des propos qu'il avait toutefois tenu à nuancer. "J'ai juste été surpris qu'à un moment on me dise : Y a plus rien à la banque. Je suis un peu distrait, je prends l'argent de haut et il me le rend bien", dévoilait-il. Loin de vouloir alarmer les gens, Guy Bedos tentait de prendre la situation avec humour. Dans une interview à RTL, le comédien

Retrouvez cet article sur GALA

Le roi de Thaïlande trouve refuge en Suisse : ce nouvel exil doré
Les Bronzés font du ski : pourquoi Dominique Lavanant a mal vécu le tournage
Kate Middleton dénigrée : avec William, ils traquent les responsables
Shy'm a "mal au bide" : son message très engagé sur les violences policières
Lara Fabian : cette obsession des kilos en trop qui lui a valu une crise cardiaque